SENEWCOM TV

LEGISLATIVES 2022

EN DIRECT

SENEWCOM TV

RADIO SENEWCOM

SENEGAL-REVUE DE PRESSE : L’APPEL DE YEWWI ASKAN WI À LA MOBILISATION À LA UNE

Dakar, 24 mai 2022.
L’appel de la coalition Yewwi askan wi à la mobilisation pour dénoncer le ’’comportement’’ de la Direction générale des élections dans le traitement des listes de candidats aux élections législatives du 31 juillet et l’insécurité grandissante sont largement commentés par les quotidiens reçus mardi à notre rédaction.
’’Yewwi askan wi (Yaw) flaire le rejet de sa liste nationale. En conférence de presse hier, Habib Sy, Khalifa Sall, Cheikh Tidiane Youm et Déthié Fall sont revenus sur leur liste qu’ils estiment recevable, même s’ils reconnaissent l’erreur portant sur l’inéligibilité de l’un de leurs candidats’’, rapporte Bës Bi Le Jour.
’’Le mandataire national de Yaw a dénoncé le +comportement+ de trois responsables de la Direction générale des élections (DGE) qui auraient refusé qu’il procède au remplacement de la candidate inéligible’’, ajoute la publication.
Et, ’’YAW ne s’explique pas d’ailleurs que la liste de Benno bokk yaakaar (BBY) n’ait reçu +aucune notification+ sur son +irrecevabilité+. Pour le président de la Conférence des leaders, Khalifa Sall, il n’est pas question que BBY, qui +n’a pas respecté la parité+, soit validée’’.
Selon L’Info, ’’Yewwi prépare la +guerre+’’ face aux ‘’deux poids, deux mesures et forfaiture de la Direction générale des élections (DGE) en faveur de la coalition Benno Bokk Yaakaar)’’.
’’Khalifa Sall et cie haussent le ton’’ pour dénoncer ‘’le traitement partial de la DGE sur les listes de BBY et de YAW’’, note L’As. ‘’Yewwi se radicalise (….)’’, dit Vox Populi.
C’est la ‘’montée des tensions en attendant le Conseil constitutionnel !’’, s’exclame Le Témoin qui note que ‘’Yewwi persiste et menace’’.
Sud Quotidien s’intéresse au ‘’non-respect’’ par les ‘’Sept Sages’’ du délai imparti pour ‘’arbitrer’’ le contentieux sur les listes de candidatures et affiche à la Une : ‘’Quand le Conseil constitutionnel +attise+ la polémique’’.
‘’Epié par une partie de l’opposition, le Conseil constitutionnel fait le mort. Et tord le bras aux textes qui le contraignent pourtant à s’exprimer dans un délai franc de trois jours’’, écrit WalfQuotidien.
Enquête s’inquiète de l’insécurité ‘’grandissante’’ et titre : ‘’Silence, on tue !’’. ‘’Trois personnes ont été tuées par des proches en deux jours’’, relève la publication.
A propos de cette série de meurtres, Bës Bi Le Jour affiche à la Une : ‘’C’est la folie !’’.
Le Quotidien parle de ‘’psychose’’ et signale que ‘’les agents du trésor veulent plus de sécurité pour eux’’.
Le Soleil annonce le démarrage des travaux de l’usine de dessalement d’eau de mer des Mamelles le 31 mai prochain.
Partager l'article
Rédaction SENEWCOM
À Propos de l'Auteur

Rédaction SENEWCOM

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.