SENEWCOM TV

LEGISLATIVES 2022

EN DIRECT

SENEWCOM TV

RADIO SENEWCOM

SENEGAL-REVUE DE PRESSE : L’appel à manifester de Yewwi askan wi à la Une L’APPEL À MANIFESTER DE YEWWI ASKAN WI À LA UNE

Dakar, 8 juin 2022.
L’appel à manifester lancé par la coalition de l’opposition Yewwi askan wi pour protester contre le rejet de sa liste de candidats titulaires au scrutin proportionnel des élections législatives du 31 juillet est largement commenté par les quotidiens reçus mercredi à notre rédaction.
Les leaders de YAW, principale force de l’opposition, ont annoncé mardi leur décision d’organiser, avec ou sans autorisation, un rassemblement pacifique à la Place de la Nation après le rejet vendredi tard dans la soirée de leur liste nationale pour non-respect de certaines dispositions du code électoral.
’’Risques de violence lors de la manifestation de Yewwi : attension !’’, avertit Bës bi le Jour qui écrit : ’’Yewwi askan wi tient à organiser son rassemblement +pacifique+ à la Place de la Nation aujourd’hui. +Avec ou sans l’autorisation+ du préfet de Dakar’’.
’’La marmite bouille à 300 degrés. Et ce mercredi, il risque d’y avoir des brûlés. En effet, l’opposition, Yaw notamment, entend tenir son rassemblement à la Place de la Nation (ex-Obélisque). Après l’interdiction de leur première manifestation du 3 juin dernier, Ousmane Sonko, Khalifa Sall et Cie n’envisagent pas de reculer cette fois-ci’’, ajoute la publication.
Walfquotidien met l’accent sur ’’le défi de la mobilisation’’.
Pour le journal, ’’la coalition Yewwi Askan Wi et ses partenaires devraient réussir la mobilisation pour faire pression sur le pouvoir. Si Khalifa Sall et ses camarades ratent cet objectif, ils en prendront un sacré coup sur la tête’’.
Selon Sud Quotidien, ’’Yewwi prend la rue’’ et note que ’’l’ambiance dans la capitale du Sénégal, en particulier au niveau de la Place de la Nation ex-place de l’Obélisque, risque d’être électrique ce jour, (…)’’.
’’A force de se défier, de bander les muscles et de faire monter les enchères, les hommes politiques ont poussé le bouchon loin’’, souligne le quotidien Kritik qui affiche à la Une ’’Au bord du précipice’’.
Il ajoute : ’’Alors que la démocratie sénégalaise vit ses jours les plus fades, avec des décisions politiques remises en question par les acteurs, l’horizon des élections législatives s’annonce sombre et le bras de fer entamé risque de ne profiter à aucun des acteurs’’.
’’Dakar sur des braises’’, dit Source A parlant de ce rassemblement de Yewwi Askan Wi à la place de la Nation, ’’pour redonner vie à sa liste nationale et anticiper le combat contre le 3ème mandat’’.
Selon L’Info, Yewwi askan et Gueum sa bopp ’’sonnent la résistance’’ contre ’’les décisions du Conseil constitutionnel’’.
’’Yewwi aux heurts du destin’’, dit L’Observateur qui revient plus en détails ’’sur les enjeux politico-économiques de la manifestation de toutes les peurs et les stratégies du pouvoir en place pour contrecarrer les plans de Sonko et Cie’’.
Selon Vox Populi, ’’des ténors du pouvoir montent au créneau’’ et invitent les leaders de l’opposition à rester ’’républicains’’. ’’Niasse, Idy, Mimi, Aminata Mbengue Ndiaye appellent Sonko et Cie à la raison’’, écrit le journal.
Le quotidien EnQuête s’intéresse au secteur de la Santé et affiche à la Une : ’’Crise du secteur de la santé et les sages-femmes : à l’épreuve des scandales’’.
La publication revient sur l’affaire Astou Sokhna, décédée en couches à l’hôpital de Louga, et la disparition tragique, dans un incendie, de 11 bébés à l’hôpital de Tivaouane.
Selon le journal, ces affaires ’’ont mis, entre autres scandales, la lumière sur les maux que trainent les structures sanitaires au Sénégal, en particulier dans les établissements publics’’.
Partager l'article
Rédaction SENEWCOM
À Propos de l'Auteur

Rédaction SENEWCOM

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.