SENEWCOM TV

LEGISLATIVES 2022

EN DIRECT

SENEWCOM TV

RADIO SENEWCOM

LE DIGITAL DÉJÀ AU CŒUR DES STRATÉGIES DES COALITIONS EN LICE

Dakar, 13 juillet 2022.

 

La campagne pour les élections législatives du 31 juillet prochain, ouverte dimanche soir, semble déjà très en avance sur les réseaux sociaux, les huit coalitions en lice pour ce scrutin profitant de l’impact et de la rapidité de cet outil de communication pour présenter facilement leur programme.

 

Quatre jours après le démarrage de la campagne, les coalitions semblent toutes miser à fond sur Internet en commençant à y publier des extraits de leur passage au ‘’Journal de la campagne’’, que diffuse la Radiodiffusion télévision sénégalaise (RTS), avec un temps d’antenne et d’exposition réglementé.

 

Les coalitions rendent de même compte de leurs déplacements à Dakar et dans les régions, ainsi que de leur agenda sur les réseaux sociaux, formidable outil de propagande que tous les acteurs rêvent de maîtriser, qu’ils soient de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY, majorité sortante) ou de Wallu Sénégal, mais aussi de l’Alternative pour une Assemblée de rupture (AAR Sénégal), Yewwi Askan Wi, Bokk Gis Gis, Bunt Bi, Les Serviteurs/MPR et Natangué Askan Yi.

 

Le leader de la liste nationale de BBY, Aminata Touré, a par exemple publié sur son compte Twitter et le réseau social TikTok les images du meeting organisé par sa coalition, mardi, à Linguère (nord). L’ancienne cheffe du gouvernement est accompagnée des leaders de ce département de la région de Louga.

 

De même la page Facebook officielle de la coalition BBY reprend-elle l’extrait du journal de la campagne électorale de la RTS de mardi, lequel est consacré à la visite de courtoisie des responsables de la majorité parlementaire sortante au khalife général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké, et à plusieurs personnalités religieuses de la ville de Touba (centre).

 

Les vidéos de leur passage à la RTS, pour leur temps d’antenne, sont postées sur les réseaux sociaux, Aminata Touré y invitant à ‘’une campagne de raison, pas de bataille’’.

 

La coalition Bokk Gis Gis n’est pas en reste. Son leader, Pape Diop, a pris le parti de s’adresser directement aux électeurs via sa page Facebook officielle en leur réservant la primeur de l’annonce de sa ‘’première sortie suivie d’une caravane dans les départements de Diourbel et Bambey (centre)’’.

 

Le professeur Aliou Sow, par le même média, avait déjà appelé à une campagne de paix, dans la première déclaration publiée dimanche sur sa page Facebook par Bokk Gis Gis.

 

D’autres coalitions telles que Les Serviteurs/MPR, Bunt Bi, AAR Sénégal ou Yewwi Askan Wi ont aussi partagé de la même manière leurs premières déclarations comptant pour ‘’Le Journal de la campagne’’, ainsi que leur agenda.

 

Pape Djibril Fall, tête de liste de la coalition Les Serviteurs/MPR, annonce par ce biais le programme de sa visite de proximité dans les régions de Fatick et Kaolack (centre), après un compte rendu de la ‘’grande mobilisation’’ de son camp à Thiadiaye (centre), sa commune natale.

 

La coalition citoyenne Bunt Bi met aussi en exergue, sur sa page Facebook, au deuxième jour de campagne, des déclarations de Bruno D’Erneville, un de ses leaders.

 

AAR Sénégal, avec son leader, Thierno Alassane Sall, ancien ministre des Infrastructures et des Transports met plutôt en avant son programme portant sur la nécessité d’une ‘’Assemblée de rupture’’, via 14 propositions pour la prochaine législature, parmi lesquelles ‘’une nouvelle organisation de l’Assemblée nationale, la gouvernance foncière, la souveraineté alimentaire’’.

 

Natangué Askan Wi et Wallu Sénégal ne sont pas les derniers à investir les réseaux sociaux à travers de nombreuses publications relatives au déroulé de leur campagne.

 

La coalition Yewwi Askan Wi a pour sa part repris sur Facebook le contenu de son temps d’antenne sur la RTS, consacré dimanche au discours d’ouverture de sa campagne prononcé par Birame Soulèye Diop, avant de relayer lundi celui d’Ahmet Aïdara, un autre de ses dirigeants.

 

Elle a aussi annoncé, via Facebook, le lancement de son site de campagne.

 

En même temps, en guise de soutien à la campagne officielle des coalitions en lice, les réseaux sociaux – Facebook, Twitter, Instagram, TikTok, etc. – sont investis par les candidats ou leurs sympathisants, à travers leur compte personnel ou celui de la coalition.

Partager l'article
Rédaction SENEWCOM
À Propos de l'Auteur

Rédaction SENEWCOM

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.