SENEWCOM TV

LEGISLATIVES 2022

EN DIRECT

SENEWCOM TV

RADIO SENEWCOM

SENEGAL : LE NOUVEAU GOUVERNEMENT À LA UNE DE LA PRESSE

Dakar, 19 septembre 2022.

 

Les quotidiens parvenus lundi à notre rédaction, s’intéressent bien évidemment à la formation du nouveau gouvernement, un sujet traité en priorité par la plupart des journaux, à la mesure des attentes et interrogations suscitées par la nouvelle équipe dirigée par Amadou Bâ, véritable revenant.

 

“Un choix fort” a été matérialisé par le président de la République en nommant à la tête du nouveau gouvernement cet inspecteur des impôts et des domaines et ancien ministre de l’Economie et des Finances et des Affaires étrangères, estime Le Vrai Journal.

 

“Son nom était dans les tuyaux depuis l’annonce de la restauration du poste de Premier ministre”, de sorte que le choix porté sur Amadou Bâ, 61 ans, n’est “pas à proprement parler une surprise”, écrit ce journal au sujet du nouveau chef du gouvernement.

 

’’Un contexte difficile (a) contraint Macky Sall à rappeler’’ Amadou Bâ, lequel ’’a su garder la bonne distance avec quasiment tous les milieux du pays’’, durant sa traversée du désert, à partir de 2020, indique Direct News. ’’La rançon de la patience’’, selon Kritik’.

 

L’Info, citant le ministre, secrétaire général du gouvernement, souligne que le nouveau Premier ministre a été choisi pour ce poste “pour sa compétence, son engagement, son dévouement, son pragmatisme et son efficacité dans le traitement au quotidien des urgences économiques, sanitaires, sociales et environnementales précédentes”.

 

Du gouvernement qu’il dirige, “mille interprétations” sont possibles, si l’on en croit Rewmi quotidien, lequel trouve par exemple la nouvelle équipe “pléthorique”. Sans compter qu’à travers ce nouveau gouvernement, le chef de l’Etat coupe l’herbe “sous les pieds des +présidentiables+ de l’APR”, son parti, ajoute le même quotidien.

 

Mais pour “concocter la mayonnaise Amadou Bâ, Macky Sall a dû sacrifier une quinzaine de personnalités dont l’ancien argentier, Abdoulaye Daouda Diallo”, note Source A. Et ce journal d’ajouter : “Enterrés vivants au lendemain de la présidentielle de 2019, Aly Ngouille Ndiaye, Ismaïla Madior Fall, Mame Mbaye Niang et Abdou Karim Fofana reviennent aux affaires”.

 

Source A pointe ensuite autre fait “saisissant” dans la formation de ce nouveau gouvernement, à savoir “les ressuscités (qui) sont tous des beaux parleurs capables de nous sortir toutes sortes de théories, en cas de tentative d’une troisième mandature (…)”.

 

Tribune, plus catégorique, voit dans la nouvelle équipe “un état-major de guerre pour faire passer le 3e mandat”. Ce que le quotidien Enquête traduit autrement en titrant : “Mack Sall opte pour le combat”. Kritik aussi y va de son titre : ’’Amadou Balise la voie du 3ème mandat’’.

 

Dans cette perspective, le choix de Amadou Bâ comme Premier ministre “fait sens”, même si le nouveau chef de gouvernement est appelé à faire avec “un adversaire nommé conjoncture”, avec l’inflation, la spéculation et la “détresse des ménages”.

 

Amadou Bâ ’’est ceinturé par le contexte économique et politique relativement tendu. Ce qui risque d’alourdir ses charges’’, estime le quotidien L’Observateur.

 

Walfquotidien fait entendre un autre son de cloche : ’’Macky Sall s’est choisi une forte tête qui pourrait jouer le rôle de dauphin. Cependant, il devrait faire avec les hommes du président qui pourraient lui mener la vie difficile’’.

 

Il y a aussi qu’avec ce nouveau gouvernement, le président de la République se dote en même temps d’une “nouvelle Taskforce”. “Des défenseurs du régime, très habitués des plateaux télé et sans gants pour mettre des coups à l’adversaire. Quitte à le mettre KO ou encaisser des crochets tout en restant debout”.

 

’’Des profils taillés pour la confrontation’’, note aussi le journal Le Quotidien. ’’Le chef de l’Etat s’est entouré d’une équipe de choc, taillée aussi bien pour prendre à bras-le-corps les défis sociaux et économiques qui secouent le pays, que répondre à l’opposition. Mais elle pourrait aussi servir à gagner d’autres combats à venir’’, souligne cette publication.

 

’’Equipe de comba’’, renchérit Bès Bi Le Jour, L’Observateur parlant d’une ’’jeune garde de ministres’’ appelés non seulement à ’’répondre au plus vite aux préoccupations des Sénégalais’’, mais aussi à devenir ’’d’ardents défenseurs de sa politique économique et sociale face aux attaques à répétition de son opposition’’.

 

C’est dire avec Walfquotidien que l’opposition ’’s’est faite une religion sur les ambitions du président Macky Sall. Elle voit en effet dans ce gouvernement une préparation du 3ème mandat’’.

 

Vox Populi s’intéresse aux conditions dans lesquelles ce nouveau gouvernement a été formé. ’’Jeux d’ombres, d’ego et de chaises musicales : difficile accouchement du gouvernement’’.

 

’’Rumeurs, humeurs, blocages : annoncé à midi’’, ce nouveau gouvernement ’’ne naîtra qu’aux forceps vers 22 heures’’, rappelle Vox Populi, là où Le Soleil évoque les ’’défis qui attendent l’équipe d’Amadou Bâ’’.

 

’’L’une des priorités du nouveau gouvernement (…) est la lutte contre la cherté de la vie. Les populations n’en attendaient pas moins. Asphyxiées par l’explosion des prix des denrées depuis bientôt un an, elles exhortent les nouveaux membres à l’action pour la stabilité des prix, mais aussi au développement de l’agriculture pour une disponibilité des produits’’, relève Le Soleil.

 

Partager l'article
Rédaction SENEWCOM
À Propos de l'Auteur

Rédaction SENEWCOM

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.