SENEWCOM TV

Tendances

SENEGAL-AFRIQUE-INTEGRATION JOURNÉE DE L’AFRIQUE : MACKY SALL APPELLE À LA MOBILISATION GÉNÉRALE DES ÉNERGIES ET DES INTELLIGENCES

SENEGAL-REVUE DE PRESSE : LES DÉCISIONS DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL À LA UNE

SENEGAL-REVUE DE PRESSE : L’APPEL DE YEWWI ASKAN WI À LA MOBILISATION À LA UNE

L’artiste-chanteur Ablaye Ndiaye Thiossane tire sa révérence à 86 ans à Thiès, sa ville natale, ce vendredi 20 mai 2022.

Tendances

SENEGAL-AFRIQUE-INTEGRATION JOURNÉE DE L’AFRIQUE : MACKY SALL APPELLE À LA MOBILISATION GÉNÉRALE DES ÉNERGIES ET DES INTELLIGENCES

SENEGAL-REVUE DE PRESSE : LES DÉCISIONS DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL À LA UNE

SENEGAL-REVUE DE PRESSE : L’APPEL DE YEWWI ASKAN WI À LA MOBILISATION À LA UNE

L’artiste-chanteur Ablaye Ndiaye Thiossane tire sa révérence à 86 ans à Thiès, sa ville natale, ce vendredi 20 mai 2022.

LEGISLATIVES 2022

EN DIRECT

SENEWCOM TV

RADIO SENEWCOM

PRÉVENTION DES INONDATIONS : AL HASSAN SALL SATISFAIT DES MESURES ARRÊTÉES POUR DAKAR

Dakar, 21 avril 2022.
Le gouverneur de Dakar, Al Hassan Sall, assure de l’engagement des services de l’Etat en charge de l’assainissement et de l’aménagement à faire leur possible pour un ’’hivernage paisible’’, sans inondation.

“Nous estimons que nous sommes tous engagés pour que les populations puissent traverser l’hivernage en toute quiétude, que cela soit à Dakar avec les travaux du Bus rapid transit (BRT)” ou “dans les départements de Keur Massar, Rufisque et Pikine”, a-t-il déclaré.

Al Hassan Sall s’entretenait avec des journalistes, mercredi, à la fin d’un comité régional de développement (CRD) préparatoire de l’hivernage 2022 qu’il a présidé, en présence de préfets et sous-préfets de la région de Dakar.
Il se dit rassuré par le dispositif mis en place, qui l’amène à espérer “un hivernage paisible”, qui puisse se passer sans déploiement du plan d’organisation des secours (ORSEC). “Des assurances fermes ont été données par rapport à cela”, a-t-il assuré.
Après plus de 7 heures de discussions et de présentations de plans de travail par les différents services concernés, plusieurs recommandations ont été émises pour “un hivernage paisible”.
“Toutes les structures étaient représentées, et les plans prévus sont rassurants s’ils sont exécutés tels qu’ils sont planifiés”, a insisté le gouverneur de Dakar, soulignant qu’il a été arrêté que tout ce qui concerne les travaux pré-hivernage soient conduits “dans les délais, avant qu’il ne pleuve”.
L’Agéroute, en charge des travaux de construction, de réhabilitation et d’entretien de routes, de ponts et autres ouvrages d’art, comptait parmi les services représentés à ce CRD. De même que l’Agence de développement municipal (ADM), l’ONAS, l’Office national de l’assainissement, ainsi que l’APIX, l’agence chargée de la promotion des investissements et des grands travaux.

’’Nous n’allons pas vivre le même calvaire que l’année dernière’’

Il y avait aussi Promovilles (programme de modernisation des villes) et la Délégation générale à la promotion des pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose (DGPU).
Selon Al Hassan Sall, le nouveau département de Keur Massar attire plus particulièrement l’attention des services de l’Etat, en raison de la récurrence des inondations dans cette localité.
“Pour cette année 2022, les travaux ont bien avancé et nous estimons que nous n’allons pas vivre le même calvaire” que l’année dernière par exemple, a-t-il souligné.
“Pour Pikine, c’est l’APIX qui intervient dans le cadre de PIS2 (Pikine irrégulier sud)’’ dont “les travaux sont sur un bon rythme. Ils atteindront un niveau de satisfaction assez élevé pour que les craintes se dissipent. De même, les travaux sur la Route nationale numéro un suivent (…) aussi un bon rythme. Ils sont engagés par l’Agéroute surtout au niveau du Km 14, pour que la coupure de route connue l’année dernière ne se répète pas”, a ajouté le gouverneur de Dakar.
Il est également revenu sur la situation de Rufisque, concédant “quelques craintes au niveau de certains quartiers qui ne disposent pas de système d’évacuation des eaux”.
“Nous allons, en relation avec les autorités du département et les services techniques, anticiper et mettre en place un bon dispositif de pompage pour Rufisque, Keur Massar et d’autres localités qui sont confrontés à ces problèmes d’inondation”, a promis Al Hassan Sall.
S’agissant de certains quartiers inondables, M. Sall n’a pas caché ses craintes relatives aux travaux de routes telles que “Tally Mame Diarra”, à Diacksao, des ouvrages que l’Etat s’était engagé à reprendre “en y adjoignant les commodités” nécessaires.
“Malheureusement, ces travaux ne peuvent démarrer que si l’APIX termine les bassins prévus dans le cadre du PIS2 (Pikine irrégulier sud). Il faut que cela soit fait pour que l’accès à +Tally Mame Diarra+ reprenne. Cela va demander quelque mois. Il y aura un dispositif de pompage”, a-t-il expliqué.

Un effort à faire pour Rufisque

Le même cas de figure se présente pour d’autres routes comme celle de Pikine Nietty Mbar, a dit le gouverneur, qui mise dans ce cas sur “des dispositifs palliatifs de pompage”.
A ses yeux, “la principale crainte” demeure les nouvelles cités de Rufisque de plus en plus touchées par les inondations à partir de Keur Massar.
“Il faudra faire un effort pour cette ville. Nous avons proposé que les services techniques travaillent avec les autorités pour suggérer à l’Etat un plan spécial de gestion des inondations au niveau du département de Rufisque”, a signalé Al Hassan Sall.
Il note à propos que les 13 points de rejets identifiés au niveau du tracé du Train express régional (TER) “focalisent l’attention des autorités”.
“Pour chacun de ces 13 points, un dispositif est institué et installé par l’Office national de l’assainissement (ONAS) sur demande de l’APIX. Ils seront particulièrement observés mais surtout, toutes les mesures anticipatives seront prises pour que l’on n’ait point de difficultés sur la plateforme du TER et sur ses dépendances”, a assuré M. Sall.
Pour le BRT, le gouverneur de Dakar a indiqué que les travaux suivent leur cours et pour accompagner les populations sur le tracé, il faut que “des dispositions spéciales soient prises pour que ces travaux ne soient pas source d’inondation au niveau des quartiers traversés”.
“Le travail est déjà fait entre l’Agéroute et le CETUD’’, Conseil exécutif des transports urbains de Dakar, “pour que partout où doit être mis un dispositif de pompage, que cela soit fait”, a-t-il dit, avant de demander que des canaux soient réalisés là où on doit en utiliser.
“En 2023, date de réception des travaux du BRT, il n’y aura plus d’inondation au niveau de ces axes, car les ouvrages du BRT sont surdimensionnés par rapport aux eaux captées par ces ouvrages”, a fait savoir Al Hassan Sall.
Le gouverneur a ordonné de “mettre fin à l’action nocive des promoteurs immobiliers qui procèdent à des remblais par endroit, entrainant des bouchages d’émissaires, de canalisation”.
“Nous avons demandé à ce que les préfets et sous-préfets, en relation avec la Direction de la surveillance et de l’occupation des sols” (DSCOS), veillent à ce que ’’toutes les mesures soient prises afin d’enrayer ces actions nocives et de rétablir la morphologie des sols afin que tous les remblais soient enlevés et que toutes les constructions faites sur les voies d’eau soient démolies et que l’on prémunisse les populations de ces inondations du fait de la boulimie foncière des promoteurs immobiliers”, a indiqué Al Hassan Sall.
Source: APS
Partager l'article
Rédaction SENEWCOM
À Propos de l'Auteur

Rédaction SENEWCOM

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.