SENEWCOM TV

LEGISLATIVES 2022

EN DIRECT

SENEWCOM TV

RADIO SENEWCOM

La disparition de deux agents de renseignement à la Une

Dakar, 23 novembre.

L’annonce par le Parquet de Dakar de l’ouverture d’une enquête à la suite de la disparition de deux agents de renseignement est abordée par les quotidiens reçus mercredi à notre rédaction.

 

‘’Le Parquet tente de percer le mystère’’ de la disparition de deux agents de renseignement, titre Le Soleil. ‘’L’Adjudant-chef de la gendarmerie Didier Badji, en service à l’Inspection générale d’Etat, et le Sergent Fulbert Sambou, de la Direction des renseignements militaires, n’ont plus donné signe de vie depuis le samedi 19 novembre’’, rapporte le journal.

Le Parquet du Tribunal de grande instance hors classe de Dakar a annoncé, mardi, qu’une enquête judiciaire a été confiée à la Brigade prévôtale de la Gendarmerie nationale ‘’à la suite de la disparition de l’Adjudant-Chef de la Gendarmerie Didier Badji en service à l’Inspection générale d’Etat et du Sergent Fulbert Sambou de la Direction des Renseignements militaires’’.

La disparition des deux agents a été signalée dans la soirée du samedi 19 novembre 2022 déclenchant immédiatement des recherches par toutes les unités compétentes du pays”, a indiqué le ministère public dans un communiqué.

D’après la même source, la géolocalisation des appareils des disparus a permis de les situer consécutivement au niveau des falaises rocheuses du Cap Manuel où ont été retrouvés par ailleurs un filet de pêche tendu, des restes d’appât de crevettes ainsi que des chaussures appartenant aux susnommés.

‘’La Brigade Prévôtale qui s’est immédiatement transportée sur les lieux a procédé aux constatations d’usage à l’effet d’élucider les circonstances précises de ces disparitions’’, a ajouté le Parquet, assurant que ‘’d’ores et déjà, les unités d’enquêtes ainsi que les Sapeurs-Pompiers et la Marine Nationale ont été engagés dans les recherches pour retrouver lesdites personnes qui ne sont pour le moment que portées disparues”.

Le Témoin parle ‘’mystère autour de la disparition de deux militaires’’. ‘’Depuis 4 jours, ils sont portés disparus au niveau des falaises du Cap Manuel à Dakar. ‘’La marine nationale et la police scientifique sont mobilisées pour procéder à des recherches’’, écrit le journal qui s’interroge : ‘’Kidnapping, noyade collective ou odyssée en haute en mer ? Le mystère reste entier’’.

‘’Gros mystère’’, dit le quotidien Bës Bi, qui souligne : ‘’C’est une grosse inquiétude. Un mystère pour les forces de défense et de sécurité puisque deux éléments, un de la gendarmerie et un autre des renseignements militaires, sont déclarés disparus. Et l’affaire est si préoccupante que Amady Diouf a dû recourir aux +dispositions de l’article 11 du code de procédure pénale qui permettent au procureur de la République de rendre publics des éléments objectifs tirés des procédures en cours+’’.

Pour WalfQuotidien, ‘’l’annonce de la disparition de deux gendarmes par le procureur de la République de Dakar comporte moult interrogations. Il semble prendre les devants sur cette affaire qui risque de tenir en haleine l’opinion dans les prochains jours’’.

Selon Le Quotidien, ‘’la disparition de l’adjudant-chef Didier Badji et du sergent Fulbert Sambou (…) est prise très au sérieux par les autorités judiciaires et militaires, qui ont lancé des recherches pour les retrouver’’.

‘’Même s’ils ont été considérés comme des portés disparus, ils ont été perdus de vue après l’arrestation d’un gendarme dans le cadre de l’enquête liée à l’arrestation du journaliste Pape Alé Niang. L’hypothèse d’une disparition volontaire de ces agents est en train de se crédibiliser, souligne le journal.

Pape Alé Niang, journaliste d’investigation, très critique envers les dirigeants actuels du Sénégal, est arrêté depuis le 6 novembre pour ‘’divulgation d’informations (…) de nature à nuire à la défense nationale’’, ‘’recel de documents administratifs et militaires’’ et ‘’diffusion de fausses nouvelles’’.

Inculpé depuis le 9 novembre, il est placé en détention préventive à la Maison d’arrêt de Sébikotane, dans le département de Rufisque.

Partager l'article
Rédaction SENEWCOM
À Propos de l'Auteur

Rédaction SENEWCOM

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.